AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter

Partagez | 
 

 LE TAWASSOUL (Placer un intermédiaire entre nous et Allah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum_aliyah
Admin


Messages : 431
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: LE TAWASSOUL (Placer un intermédiaire entre nous et Allah)   Mer 15 Juil - 16:48

Peut-on demander l'intercession des saints ?


Au nom d’Allah clément et miséricordieux



L’obscurantisme, le charlatanisme, la superstition, les fausses croyances et les pratiques hérétiques se sont répandus dans la communauté musulmane à notre époque. Une de ces fausses croyances et pratiques hérétiques est la vénération voué à des personnes qualifiées de « Al-awliya’ et As-sâlihîne » les saints et les vertueux. On les invoque à la place d’Allah et on croit qu’ils ont le pouvoir de réaliser les vœux et conjurer les maux. On croit aussi à leur intercession, c’est pourquoi on les glorifie en célébrant des cultes autour de leur tombeaux et mausolées. Et ceci est répandu dans nos pays comme les pays du Maghreb, l’Egypte, la Syrie, l’Irak, la Turquie, le Pakistan ou encore l’Indonésie…

Cette situation est le résultat de l’ignorance. Il a été dit que « l’ignorant s’inflige à lui-même le mal qu’on n’oserait pas infliger à son pire ennemi ».Nous vivons à une époque où l’on ignore tout ou presque de la parole d’Allah et de la sagesse de Son Messager.


Que ceux qui se réfugient sous la protection des saints qui leur célèbrent des cultes, qui croient que le fait d’offrir des cierges et d’immoler des offrandes soient de nature à leur attirer les faveurs d’Allah, sachent est une œuvre d’idolâtres et d’associationnistes. Car seul Allah est digne de recevoir la dévotion de ses créatures et Lui seul entend leurs prières et leurs suppliques. Seul Allah est à même d’exaucer leurs vœux et de bénir leurs offrandes. C’est en cela qu’Il est la divinité, Unique et sans associé.

Les mécréants d’antan qui priaient des divinités telles Al-Lât et Al-‘Ouzzâ, ne croyaient pas qu’elles avaient le pouvoir de créer ni même celui de faire descendre la pluie. Ils croyaient seulement qu’elles pouvaient intercéder auprès d’Allah. Allah dit :

« Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de lui (disent) : « Nous ne les adorons que pour qu’ils rapprochent davantage d’Allah… »

Sourate ‘Az-Zummar’ verset 3.

Pourtant, Allah leur a dépêché le Messager, comme Il avait fait pour les nations auparavant, pour rectifier le tord de leur croyance et leur montrer la vraie foi. Allah dit :

Dis : « Invoquez ceux que vous prétendez (être des divinités) en dehors de lui. Ils ne possèdent ni le moyen de dissiper votre malheur ni de le détourner »

Sourate ‘Al-Isra’ verset 56.

Allah dit, aussi :

Dis : « invoquez ceux que vous prétendez, (être des divinités) en dehors d’Allah. Ils ne possèdent même pas le poids d’un atome, ni dans les cieux ni sur la terre. Ils n’ont jamais été associés à leur création et il n’a personne parmi eux pour le soutenir »

Sourate ‘Saba’ verset 22.

En montrant leur incapacité à dissiper le malheur ou à le détourner et le fait qu’elles ne prennent pas part à la création des cieux et de la terre et qu’elles ne possèdent rien. Allah met en évidence l’erreur de prendre pour dieux de telles fausses divinités.

Le Prophète, sur son lit de mort, a mis en garde la communauté des croyants contre la vénération des tombeaux pris pour des lieux de prière. Il dit :

« Maudits soient les Juifs et les Chrétiens qui ont utilisé les lieux de sépultures de leurs prophètes comme lieux de prière ».

Il faut savoir aussi que le défunt dont on demande la protection ou l’intercession auprès d’Allah ne possède plus aucun pouvoir pour lui-même et encore moins pour autrui. Toute personne de bon sens comprendra que le mort qui ne possède plus la maîtrise de son propre corps ne peut agir ni en bien ni en mal, que ce soit pour lui ou pour quelqu’un d’autre. Le Prophète dit à ce sujet :

« L’œuvre du fils d’Adam s’arrête avec sa mort, à part trois choses : une charité qui perdure (un puit, une école, une mosquée…), une science bénéfique aux hommes et une progéniture vertueuse qui invoque pour lui ».

En plus, ce hadith montre que c’est le mort qui profite de la prière du vivant avec lequel il ne peut plus communiquer. Allah dit :

« Tandis que ceux que vous invoquez en dehors de lui ne sont même pas maîtres de la pellicule d’un noyau de datte. Si vous les invoquez, ils n’entendent pas votre invocation et même s’ils entendaient, ils ne sauraient pas vous répondre, et le Jour du Jugement, ils nieront votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé »

Sourate ‘Fâtir’ verset 13 et 14.

Invoquer quelqu’un d’Autre qu’Allah est une œuvre vaine et infondée. Allah dit :

« Et n’invoque pas, en dehors d’Allah, ce qui ne peut te profiter, ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes. Et si Allah fait qu’un mal te touche, nul ne peut l’écarter en dehors de Lui. Et s’Il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce… »

Sourate ‘Younûss’ verset 106-107.

Dans ces versets, on trouve un démenti cinglant pour ceux qui prétendent qu’après la visite de la tombe de tel ou de tel saint, il a eu ce qu’il voulait. Par ailleurs, son vœu s’est certainement réalisé pour une des deux raisons suivantes :

:kh: 1. Ce vœu est dans le pouvoir des créatures telles que les démons qui convoitent les simples d’esprits autour des tombeaux des saints ou des monuments des idoles pour se jouer de leur naïveté, comme ils se sont joués des mécréants de tous les temps. Ces démons entre en contact avec les sorciers et autres charlatans de ces lieux pour les informer de choses pouvant contenir une part minime de vérité, leur permettant ainsi de réaliser des prodiges. Ces réalisations prennent la forme d’apparitions, de songes ou autres pseudo-miracles, de vœux réalisés ou de guérison. Allah dit :

« Et Nous leur avons destiné des compagnons inséparables (des démons) qui leur ont enjolivé ce qui était devant et derrière eux (leurs actions présentes et futures)… »

Sourate ‘Fussilat’ verset 25.

:kh: 2. Ce vœu fait partie des choses qui relèvent exclusivement d’Allah le Très-Haut, comme le don de la vie et de la mort, la santé, la richesse ou la pauvreté. Dans ce cas, le vœu s’est réalisé par la volonté divine et non par la « baraka » (bénédiction) d’un quelconque saint. La concomitance des deux évènements (le recours aux saints et la réalisation du vœu par Allah) ne fait que renforcer l’égarement des ignorants. Allah dit :

« … Nous allons les mener graduellement par où ils ne savent pas. Et Je leur accorde un délai, car mon stratagème est sûr ! »

Sourate ‘Al-qalam’ verset 44 et 45.

L’homme raisonnable ne doit pas succomber à de telles superstitions. Il doit attacher son cœur à son Créateur et espérer en Lui. Il doit l’invoquer par ces beaux noms ses qualités sublimes et se rapprocher de lui par la multiplication des actes. C’est seulement ainsi que ses prières seront exaucées et non en cherchant l’intercession de faibles créatures, ignorantes et incapables tout comme lui. A plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un mort qui n’est plus de ce monde. Satan ne fait que détourner à son avantage la faiblesse des humains en leur enjolivant de telles sornettes.

Certaines personnes prétexteront que ‘Omar ibn Al-Khattab (qu’Allah l’agrée) a invoqué Allah par l’intercession d’Al ‘Abbass ibn ‘Abdilmoutallib (qu’Allah l’agrée), l’oncle du Prophète. Il serait bon de préciser qu’Omar n’a pas eu secours à l’intercession ni de quelqu’un d’obscur ni d’un mort. Al-Abbass, dont la valeur et la vertu sont notoirement était vivant et pouvait associer sa prière à celle de ‘Omar et des musulmans.

:kh: Les miracles et les dons surnaturels

Les gens dans leur ignorance, ont perdu de vue les vrais sens des mots « mou’jiza » qui veut dire « miracle » et « karama » qui veut dire « don surnaturel ». Ils les ont maladroitement utilisés et à des fins peu glorieuses.

Mou’jiza (nom féminin en arabe) : C’est une réalisation ou manifestation miraculeuse qu’Allah rend possible pour un prophète ou un messager afin de les soutenir dans l’accomplissement de leur mission. Elle est par définition édifiante et inimitable pour les contemporains de ce prophète ou messager. Dans le Coran le mot mou’jiza n’est jamais employé mais plutôt « âyah », on retiendra l’arche de Nouh (Noé), la chamelle de Saleh, l’ouverture de la mer pour Moussâ (Moïse), la guérison des maladie pour ‘Issâ (Jésus), et le sublime Coran pour notre Prophète Muhammad…

Karama (nom féminin en arabe) : C’est un don qu’Allah accorde aussi bien en faveur à ses alliés q’en épreuve à d’autres de ses serviteurs. Il est très difficile de faire la distinction entre les deux. Mais il est important de distinguer la supercherie du charlatan de la vraie karama accordée à un saint homme. Ce qui pose la question suivante : Qui sont les saints et les vertueux, les alliés d’Allah?

Allah les identifie en disant :

« Certes les alliés d’Allah n’ont à éprouver ni crainte ni chagrin, ceux qui auront cru et qui craignent (Allah) »

Sourate ‘Younûss’ verset 62 et 63.

La vertu et la sainteté d’une personne seront donc appréciées selon le degré de sa foi et de la crainte révérencieuse qu’elle a d’Allah. Ce n’est, donc, pas une question de prétention, mais seul Allah est juge en la matière. Ce statut, lorsqu’il est justement acquis, ne suppose nullement l’infaillibilité ni la capacité de produire du miraculeux à volonté. Les karamat qu’Allah pourrait accorder à ses serviteurs ne dépendent ni de leurs souhaits et ni de leurs volontés.


Dernière édition par Admin le Mer 15 Juil - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mamanetmoi.forumactif.com
Oum_aliyah
Admin


Messages : 431
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: LE TAWASSOUL (Placer un intermédiaire entre nous et Allah)   Mer 15 Juil - 16:49

Erreurs commises dans la croyance




:ytuhn: 1. Parmi les erreurs :

Implorer le secours des morts, les invoquer, leur demander de l’aide, se rapprocher d’eux par une quelconque forme d’adoration, comme rechercher leur bénédiction, égorger pour eux, leur consacrer des vœux sur leur tombes. Tout ceci entre dans le polythéisme majeur qui exclut la personne de l’Islam.

Allah Le Très Haut dit :

{Quant à celui qui invoque avec Allah une autre divinité, alors qu’il n’a aucune preuve de ce qu’il avance, il rendra compte de ses actes uniquement auprès de son Seigneur. Certainement, les mécréants ne connaîtront jamais la réussite.}

(Sourate ‘Les Croyants’ verset 117)

Et aussi :

{Les mosquées sont réservées à Allah, n’invoquez donc personne avec Allah.}

(Sourate ‘Les Djinns’ verset 18)


Également :

{Dis : ma prière, mes sacrifices, ma vie, ma mort, appartiennent à Allah, Seigneur des Univers. Il n’a nul associé.}

(Sourate ‘Les Bestiaux’ verset 162-163)

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« L’invocation c’est l’adoration. » (El Tirmidhî et Ibn Mâjah)

:ytuhn: 2. Parmi les erreurs :

Mettre des porte-bonheur qui comportent du polythéisme, porter des amulettes, ou des talismans, par crainte du mauvais œil, ou contre le mauvais œil et la jalousie. Tout ceci est également du polythéisme majeur.

En effet, le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

«Celui qui suspend une amulette a commis un acte de polythéisme. » (Ahmed)

:ytuhn: 3. Parmi les erreurs :

Questionner les devins, les voyants, ou les sorciers, et croire en leurs paroles. Ceci est de l’incroyance, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Celui qui se rend chez un devin ou un voyant et croit en sa prédiction, a mécru en ce qui a été révélé à Mohammed » (Ahmed)

:ytuhn: 4. Parmi les erreurs :

Prétendre connaître l’Inconnaissable ou prétendre avoir accès aux Tablettes Préservées (du destin). Ceci est de l’incroyance, car Allah Le Très Haut dit :

{Dis : Personne dans les Cieux et la Terre ne connaît l’Inconnaissable sauf Allah, et ils ne savent même pas quand ils seront ressuscités}

(Les Fourmis, v.65)

Et aussi :

{ Et c'est Lui seul qui détient les clefs de l’Inconnaissable, personne ne les connaît sauf Lui}

(Les Bestiaux, v.59)

:ytuhn: 5. Parmi les erreurs :

Beaucoup de gens comprennent la parole : « il n’y a pas de vraie divinité sauf Allah » comme étant uniquement l’affirmation de l’adoration à Allah. Or, ceci est une explication incomplète. En effet, son sens est : « nul ne mérite d’être adoré sauf Allah », c.-à-d. l’affirmation de l’adoration à Allah et la négation de toute forme d’adoration à autre qu’Allah Le Très Haut. La preuve est dans la parole suivante d’Allah Le Très Haut :

{Nous avons certainement envoyé dans chaque communauté un Messager qui leur disait : « Adorez Allah ! Et rejetez le Tâghût ![1]. »}

(Sourate ‘Les Abeilles’ verset 36)

Il est donc obligatoire de désavouer le polythéisme et ses partisans.

:ytuhn: 6. Parmi les erreurs :

Jurer par autre qu’Allah, même si le but n’est pas de vénérer la chose par laquelle on jure, comme on vénère Allah. Par exemple : jurer sur l’honnêteté, sur la morale, ou sur l’honneur, … Tout ceci est du polythéisme mineur, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Celui qui jure par un autre qu’Allah a commis un acte d’incroyance ou de polythéisme »

(El Tirmidhî, Abû Dâwûd et Ahmed)

et également :

« Celui qui jure sur l’honnêteté n’est pas des nôtres. »

(Abû Dâwûd)

:ytuhn: 7. Parmi les erreurs :

Prendre les tombes comme mosquées ou lieux de prière, ou faire des invocations auprès d’elles. C’est une innovation détestable et une voie vers le polythéisme, car le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Allah maudit les juifs et les chrétiens, ils ont pris les tombes de leurs Prophètes comme mosquées. Ne prenez pas les tombes comme mosquées, car je vous l’interdis. »

(El Bukhârî et Muslim)

Et aussi :

« Ne priez pas en direction des tombes. »

(Muslim)

:ytuhn: 8. Parmi les erreurs :

Construire sur les tombes, les plâtrer, écrire dessus, ou y planter des arbres. Ce sont des innovations répréhensibles. Jâbir ibn Abdallah –qu'Allah l'agrée – rapporte : « Le Messager d’Allah – Prière et Salut sur lui – a interdit de plâtrer les tombes, de s’asseoir dessus, et de construire dessus. » (Muslim) et dans une version authentique rapportée par El Tirmidhî, il est ajouté : « et d’écrire dessus. »

:ytuhn: 9. Parmi les erreurs :

Être allier des mécréants et les aimer, d’après la parole d’Allah Le Très Haut :

{Certes vous avez un bon exemple à suivre en Abraham et ceux qui étaient avec lui, lorsqu’ils dirent à leur peuple : « Nous vous désavouons, ainsi que ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre nous, l’animosité et la haine sont apparues à tout jamais, jusqu'à ce que vous croyiez en Allah seulement}

(Sourate ‘L’Éprouvée’ verset 4)

:ytuhn: 10. Parmi les erreurs :

Être allié de son clan ou de son pays, au détriment de l’alliance et du désaveu pour la croyance, qui se traduit par l’amour pour Allah et la haine pour Allah. C’est une grave erreur. Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Celui qui aime pour Allah et hait pour Allah, donne pour Allah et prive pour Allah, a complété sa foi. »

(Abû Dâwûd)

:ytuhn: 11. Parmi les erreurs :

Organiser différentes fêtes dans le but de se rapprocher d’Allah, comme célébrer l’anniversaire de naissance du Prophète – Prière et Salut sur lui, le nouvel an, ou l’ascension du Prophète – Prière et Salut sur lui – , tout ceci constitue des innovations.

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Celui qui innove dans notre religion ce qui n’en fait pas partie, son acte est rejeté. »

(El Bukhârî et Muslim)

Également dans un hadith rapporté par El °Irbâd ibn Sâriya : le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Attachez-vous à ma Sunna et à celle des califes bien guidés après moi. Tenez-y fermement. Prenez garde aux nouveautés dans la religion. Car toute nouveauté est une innovation. »

(Ahmed, El Tirmidhî et Ibn Mâjah)

:ytuhn: 12. Parmi les erreurs :

Accomplir une quelconque adoration dans le but de se rapprocher d’Allah, sans qu’elle n’ait aucune origine dans la religion. Par exemple : veiller toute la nuit du 15ème jour de Cha°bân, jeûner particulièrement le mois de Rajab, fixer des jours particuliers, ou des semaines, ou des mois, pour accomplir des adorations non-légiférées.

En effet, le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Toute innovation est un égarement. »

(Muslim)

De plus, Ibn Mas°ûd a dit : « Toute adoration que les compagnons de Mohammed n’ont pas faites, ne la faîtes pas, car les premières générations n’ont pas laissé le choix aux dernières. »

:ytuhn: 13. Parmi les erreurs :

Se moquer de la religion, de ses adeptes, ou de certains de ses rites. Par exemple : se moquer de la barbe, des vêtements au dessus des chevilles. C’est un domaine très grave et une voie vers l’incroyance, car se moquer d’Allah, de Son Messager – Prière et Salut sur lui – ou des rites de la religion, est un acte d’incroyance. En effet, Allah Le Très Haut dit :


{Si tu les questionnais, ils diraient certainement : « Nous ne faisions que bavardez et nous amusez ! » Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son Messager, dont vous vous moquiez ? » Ne vous excusez pas, vous avez bel et bien mécru après avoir eu la foi}


(Sourate ‘Le Repentir’ verset 65-66)


:ytuhn: 14. Parmi les erreurs :

Chercher à ressembler aux mécréants.

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Celui qui cherche à ressembler à un peuple, en fait partie. »

(Abû Dâwûd)

15. Parmi les erreurs :
Introduire des mécréants dans la péninsule arabique, sans raison valable.

Le Prophète – Prière et Salut sur lui – a dit :

« Faîtes sortir les juifs et les chrétiens de la péninsule arabique, jusqu’à ce qu’il ne reste que des musulmans. »(Muslim)

Nous demandons à Allah de nous pardonner nos erreurs et nos négligences. Et Allah est plus savant.


Bibliographie :

« Point de vue sur beaucoup d’erreurs répandues » par Cheikh Sâlih Âl Cheikh.

« Erreurs répandues dans la croyance » par Cheikh Abdel Rahmân El Mahmûd.

[1] « Tâghût » tout ce qui est adoré en dehors d’Allah et admet cela. [Note du traducteur]


http://www.sourceislam.com/index.php/2008020120/Croyance/Unicite/Erreurs-commises-dans-la-croyance.html
Revenir en haut Aller en bas
http://mamanetmoi.forumactif.com
Oum_aliyah
Admin


Messages : 431
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Re: LE TAWASSOUL (Placer un intermédiaire entre nous et Allah)   Mer 15 Juil - 16:49

LE TAWASSOUL
(Placer un intermédiaire entre nous et Allah)



Cheikh Salih ben Fazane AlFawzane







Question :

Est-il est permis de prendre le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) comme intermédiaire pour se rapprocher d'Allah (dans l'invocation) ?



Réponse :

Le mot Tawassoul comporte un sens général qu'il convient de détailler.

Prendre comme intermédiaire le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) ou autre, si le but est que la personne aille lui demander, alors qu'il est vivant, qu'il invoque Allah, en lui disant par exemple : " Invoque Allah pour moi pour ceci ou cela …". Il n'y a pas de mal en cela. Les Compagnons y ont pris Al 'Abbas comme intermédiaire pour demander la pluie.

Omar qu'Allah l'agrée a dit : " Allahoumma, nous prenions notre Prophète comme intermédiaire (pour qu'il t'invoque) et tu nous donna la pluie, maintenant nous prenons l'oncle de notre Prophète comme intermédiaire, donne nous la pluie."
Puis il demanda à Al 'Abbas d'invoquer Allah ", et il le fit.

Il n'y a aucun mal à prendre un intermédiaire de cette façon, qui est :

Demander à une personne vivante d'invoquer Allah.



Mais en ce qui concerne le Tawassoul, qui est : Prendre les morts ou les personnes absentes comme intermédiaires et demander une chose à Allah en se servant d'eux (de leur rang), cela est une innovation et ce n'est pas permis.

Car Allah I nous a ordonné de l'invoquer sans placer d'intermédiaire entre nous et Lui pour l'invoquer. Il est uniquement permis de demander au vivant qu'il invoque Allah conformément aux preuves existantes à ce sujet. Par contre, il n'a aucune preuve affirmant qu'il est permis de demander aux morts ainsi qu'aux personnes absentes.

Quiconque le fait, alors il commet une innovation inventée dans la religion, et si en plus de cela, il y ajoute un acte d'adoration quelconque pour se rapprocher de cette intermédiaire Wassitah, alors cela est du polythéisme majeur Chirk Akbar (qui fait sortir de la religion).

C'est ce que les polythéistes faisaient Allah dit d'eux :

" Et ils prennent en dehors d'Allah ce qui ne peut ni les nuire ni leur profiter et disent : " Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah " (S. Younous v 18)

Ceux qui ont pris en dehors de Lui des alliés (disent) : "Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent d'avantage d'Allah" (S. Az-zoumar – Les groupes v 3)

De ce fait, si pour lui prendre pour intermédiaire (Tawassoul), c'est demander d'une personne morte ou absente de lui combler son besoin, ou bien en se rapprochant de lui en accomplissant un acte d'adoration quelconque, comme l'immolation الذبح , le vœu النذر , ou autre; cela est du polythéisme majeure Chirk Akbar.

Mais s'il vise par le Tawassoul le fait qu'il dit : "Allahoumma ! Je te demande par le droit d'untel" ou : "Je me rapproche de toi par le biais d'untel" et autre que cela. Cela fait partie des innovations et inventions liées à l'invocation. Et Allah est Le plus Savant




Source : Cheikh Salih ben Fazane AlFawzane Voir MAjmou' Alfatawa tome 1 page 29 – 30






Cheikh dit dans une autre fatwa concernant le fait de demander au Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) qu'il invoque Allah pour obtenir la guérison ou chercher son intercession auprès de Lui.



Cheikh a répondu : cette invocation relève du polythéisme majeur Chirk Akbar car c'est une invocation destinée au Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam). demander au Messager (sallallahu 'alayhi wa sallam) de faire disparaître un mal ou une maladie, cela ne peut être réaliser que par Allah.


Le fait qu'il demande à autre qu'Allah, est un acte de polythéisme majeur Chirk Akbar.
Il en est de même pour le fait de lui demander son intercession (sallallahu 'alayhi wa sallam), cela est également du polythéisme majeur Chirk Akbar.


Car les premiers polythéistes adoraient les saints et disaient : " Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah" Avec cela, Allah les a critiqué et interdit un tel acte :

" Et ils prennent en dehors d'Allah ce qui ne peut ni les nuire ni leur profiter et disent :"Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah " (S. Younous v 18)

N'est-ce pas que la religion pure appartient à Allah. Ceux qui ont pris en dehors de Lui des alliés (disent) : "Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent d'avantage d'Allah" (S. Az-zoumar – Les groupes v 3…)



Source : Majmou' Al fatawa de cheikh AlFawzan Tome 1 page 31
par Samir Abou Taymyya Al Jazairi

http://avertissement.over-blog.net/categorie-1223394.html
Revenir en haut Aller en bas
http://mamanetmoi.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE TAWASSOUL (Placer un intermédiaire entre nous et Allah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE TAWASSOUL (Placer un intermédiaire entre nous et Allah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: DOGME & CROYANCE-
Sauter vers: