AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter

Partagez | 
 

 Conseils aux commerçants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum_aliyah
Admin


Messages : 431
Date d'inscription : 05/07/2009

MessageSujet: Conseils aux commerçants   Sam 13 Mar - 11:06

Conseils aux commerçants


Shaikh Muhammad ibn Salih Al-Uthaymin

Question : Si un musulman achète à son frère une marchandise pour 2500 rials, alors qu’elle ne vaut
en magasin que 1500 rials, peut-il porter l’affaire devant les tribunaux ?

Réponse : S’il l’achète à 2500 alors qu’elle ne vaut que 1500 rials, et que le vendeur sait cela, mais qu’il a trouvé un acheteur qui ne connaît pas les prix et en a profité pour lui vendre à 2500. Alors ce vendeur est pécheur et cela est interdit, et si l’acheteur l’apprend, il a le choix (de porter l’affaire devant les tribunaux), cela s’appelle le choix de la fraude, car il y a un trop grand écart en 1500 et 2500. Mais si le vendeur ne savait pas par exemple que la marchandise a perdu de la valeur et qu’il
la vend encore 2500, il ne commet pas de péché, mais le droit de l’acheteur demeure. Il peut choisir car il a été dupé.

A cette occasion, je voudrais conseiller mes frères qui s’adonnent à l’achat-vente de ne pas tromper celui qui ne connaît pas. Certains vendeurs, lorsque leur vient un enfant, une femme ou quelqu’un qui ne connaît pas les prix, disent cela vaut 100 rials alors qu’en vérité cela n’en vaut que 80, car ils savent que la plupart des gens vont marchander pour finalement arriver à 80. Mais cet homme qui ne connaît pas vient, on lui dit 100, il achète et s’en va sans que le vendeur ne le lui fasse à 80 qui
est son vrai prix.

Nous disons : cela est interdit, prendre 100 rials de cet homme qui ne connaît pas. Mais si tu attends que les gens négocient car ils aiment les réductions, nous disons : il n’y a pas de mal (à ce que tu dises 100 au départ), mais si tu vois que cet homme va prendre la marchandise à 100 alors que sa valeur n’est que de 80, il t’est obligatoire de l’informer du coût réel, et il t’en remerciera. Augmenter le prix pour les ignorants est donc interdit et c’est une tromperie. Il y a une règle que nous devons tous mettre en pratique, et c’est la parole du prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) : « Aucun d’entre vous ne croira (vraiment) que lorsqu’il aimera pour son frère ce qu’il aime pour lui-même » (Al-Bukhari, Muslim). Aimerais-tu que quelqu’un te trompe ? Personne n’aime cela, donc à toi aussi de ne pas tromper les gens. Le prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) a dit : « Que celui qui veut être préservé de l’enfer et entrer au paradis, qu’il meure en croyant en Allah et au jour dernier, et qu’il donne aux gens ce qu’il aimerait qu’on lui donne » (Muslim). Suis cette règle est tu atteindras la foi complète, tu seras préservé de l’enfer et tu entreras au paradis.

http://alminhadj.fr/modules/newbb/makepdf.php?type=post&pageid=0&scale=0.66&post_id=3240

Shaykh Al-cUthaymîn

Parlons maintenant d'autres qualités comme la loyauté et la sincérité dans la vente, le Prophète ( salalahu' alayhi wasalam) a dit à ce propos : « Le vendeur et l'acheteur restent libres (de conclure la vente ou non) jusqu'à ce qu'ils se séparent. S'ils ont été sincères et s'ils n'ont rien caché des défauts de leurs marchandises. Allah béni leur vente. Mais s'ils ont caché ces défauts et s'ils ont menti, cela fait disparaître la bénédiction. » (Al-Bukhârî et Muslim) La loyauté et la sincérité sont-elles présentent dans toutes les transactions effectuées par les Musulmans ? On peut dire qu'on ne les
trouve pas dans les transactions de nombreux musulmans. Les uns ne sont pas véridiques et ne
montrent pas les défauts de leurs marchandises, plus encore certains mentent et doublent les prix, n'est-ce pas cela un mensonge et une tromperie ? Alors que l'islam interdit ceci et que le Prophète ( salalahu' alayhi wasalam) a dit : « Celui qui nous trompe n'est pas des nôtres. » (Muslim) Regardez comment le Prophète (salalahu' alayhi wasalam) désavoue ce type de personnes, et malgré tout de nombreux musulmans trichent, qu'Allah nous préserve ! Celui qui regarde attentivement l'état des musulmans pourra constater que la majeure partie des musulmans est loin des qualités et mœurs auxquels l'islam a incité et je suis désolé de dire qu'il y a de nombreux musulmans qui font fuir les gens de l'islam à cause de leur comportement incompatible avec l'islam !
Source : Fatâwâ Al-cAqîda, p.787-
http://www.salafs.com/modules/news/pdf/pdf.php?storyid=10099

Conseils pour les vendeurs et explications
sur les gains licites et illicites



Question : Cher cheikh, quel est votre conseil pour les commerçants en général et pouvez-vous nous éclaircir la différence entre le gain licite et le gain illicite ? Qu’Allah vous récompense et faites-nous profiter de votre science.

Réponse : Mon conseil pour les commerçants en général est de craindre Allah Tout-Puissant et qu’ils emploient la véracité et la transparence dans leurs transactions. La véracité est le fait de décrire avec sincérité la marchandise qu’ils veulent vendre et la transparence est le fait de montrer ses défauts, afin qu’Allah bénisse leur commerce. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « Celui qui veut s’écarter de l’Enfer et entrer au Paradis, que la mort l’atteigne alors qu’il est croyant en Allah et au Jour Dernier, qu’il donne aux gens ce qu’il aime qu’on lui donne. » 3

Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit aussi : « Personne n’aura une foi (parfaite) tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. »4

Si une personne déteste qu’on traite avec lui des affaires sans qu’on lui montre les défaut, alors comment déteste-t-il cela pour lui-même et il l’agrée pour les autres ? Nous implorons Allah pour nous-mêmes et nos frères musulmans la guidance et le fait de vouloir le bien pour Ses serviteurs. Il est certes Bon et Généreux. Et Allah est le plus savant et prière sur notre Prophète Muhammad.5

Montrer des défauts imaginaires d’une marchandise
pour en cacher les réels


Question : Dans les ventes aux enchères de voitures, les courtiers citent beaucoup de défauts dans les voitures qui n’existent pas, en vue de cacher leurs défauts réels. Selon leurs principes, l’acheteur n’a pas le droit de revenir sur son achat, même en présence du vendeur. Suis-je obligé de montrer les défauts réels de ma voiture pendant la vente, sachant que le courtier ne cite des défauts imaginaires et une fois que la vente est conclue, que les arrhes ont été versées, et que l’acheteur ne peut pas examiner la voiture qu’il a acheté en détail ? Eclaircissez-nous sur cette façon de vendre qui se pratique dans toutes les ventes aux enchères. Qu’Allah vous récompense.

Réponse : Le fait qu’un vendeur sache que la voiture a des défauts visibles mais les cache en en citant d’autres imaginaires, est interdit, car c’est une tromperie manifeste. Il ne lui est pas permis de dire à l’acheteur : « Ne m’en veux pas, si tu trouves des défauts » , alors qu’il les a cachés. Mais, s’il ne connaît vraiment pas cette voiture, par exemple, s’il vient de l’acheter pour la revendre, il n’y a pas de mal à ce qu’il le dise. Si l’acheteur accepte ce fait, il ne lui est pas permis de rompre l’acte de vente pour avoir trouvé un défaut.

Le résumé de la réponse est qu’il est obligatoire à celui qui veut vendre une voiture ou une autre marchandise de montrer ses défauts à l’acheteur, s’il les connaît. Il n’est pas licite de les cacher par quelque artifice.

L’acheteur peut rompre l’acte de vente s’il découvre un défaut que le vendeur n’a pas révélé alors qu’il le connaissait. Mais si le vendeur ignorait le défaut et que l’acheteur lui avait accordé le pardon s’il trouvait un défaut, dans ce cas-là, l’acheteur ne peut pas rompre l’acte de vente.1

--------------------------------------------------------------------------------

3 Muslim dans le chapitre du gouvernement (1844).

4 Al-Bukhârî dans le chapitre de la foi (13), Muslim dans le chapitre de la foi (45).

5 Questions de quelques vendeurs de voitures, pp. 22-23, cheikh Ibn cUthaymîn.

1 Questions de quelques vendeurs de voitures, pp. 20-22, cheikh Ibn cUthaymîn
http://www.fatwas.online.fr/fatwas/com002.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://mamanetmoi.forumactif.com
 
Conseils aux commerçants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: LE COMMERCE-
Sauter vers: