AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter

Partagez | 
 

 Le droit du mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oum-houdeyfa



Messages : 186
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Le droit du mort   Jeu 16 Juil - 13:26

Le droit du mort

Q : Certains disent qu’il faut se rappeler du mort avant de se rappeler du vivant, comme par exemple un enfant qui devrait se rappeler sans cesse son père mort, partout, toujours être en deuil, pleurer et être touché en pensant à lui. D’autres disent que cela atteint le mort dans sa tombe et le fait souffrir, et que, par conséquent, il ne faut pas penser au mort en versant des pleurs, avec tristesse, mais il faut se contenter des invocations et d’implorer le pardon et la miséricorde.
Quelle est la véracité de ces propos, qu’Allah vous récompense, et quel est le droit du mort sur le vivant, qu’Allah vous récompense ?

R : Dans le Sahîh Al-Bukhârî, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit que le mort subit un châtiment à cause des pleurs de sa famille sur lui.1 Al-Bukhârî a expliqué ce hadith en disant que cela se passe lorsque le mort recommande à sa famille de faire cela, à l’instar des gens de la Jâhiliyya (période pré-islamique). Une explication aussi est que cela arrive si sa famille, habituellement, pleurait (an-Niyâha), se griffait le visage, et que le défunt ne les ait pas préalablement mis en garde contre ces agissements. Le dernier avis est que ce châtiment n’est pas celui de l’Enfer, mais que le mort ressent un mal et une tristesse par rapport aux actes de ses proches qu’il ne convient pas qu’ils fassent.

Par contre, le simple rappel, la tristesse et le fait de se rappeler du mort ne sont pas des choses interdites, car cela est plus fort que l’homme, qui ne peut éviter de se parler à lui-même, d’avoir des pensées pour le défunt, d’être triste et de souffrir du fait de sa perte. Et si une personne se rappelle un mort, devient triste, fait des invocations pour qu’Allah lui donne la patience et fait suivre son malheur par quelque chose de mieux, Allah lui accorde une récompense.


Fatwa de cheikh Ibn Jibrîn

Al-Lu’lu’ ul-Makîn, , pages 63, 64.

__________________


1 Al-Bukhârî dans le chapitre des funérailles (1286), Muslim dans le chapitre des funérailles (928).


http://www.fatawaislam.com/index.php
Revenir en haut Aller en bas
 
Le droit du mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: LE MONDE DE L'INVISIBLE :: la mort :: LES DROITS DU MORT ET DES PROCHES-
Sauter vers: