AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter

Partagez | 
 

 'Aïcha bint Abû Bakr !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 'Aïcha bint Abû Bakr !!!   Ven 17 Juil - 0:33


Aïcha



C’est ‘Aïcha, la fille du successeur du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , de son compagnon dans la grotte : Abou Bakr as-Siddiq -Qu’Allah l’agrée- . Sa mère s’appelle Oummou Rawmane bint ‘Amir ibn ‘Ouweimir -Qu’Allah l’agrée- . Elle voulait un surnom et le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui dit de prendre comme surnom Oummou ‘Abdillah (‘Abdoullah est le fils de sa sœur Asma et de az-Zoubeir ibn al ‘Awam.). On l’a nomme aussi as-Siddiqa (la véridique) et ceci est pris de son père connu comme as-Siddiq (le véridique).

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- était connue pour sa grande générosité, sa grande crainte d’Allah -Le Très Haut- et son délaissement de ce bas-monde et le peu d’importance qu’elle lui donnait.

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- est née à peu près 8 ans avant l’émigration vers Médine, à la Mecque. Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- l’épousa alors qu’elle n’avait que 6 ans mais ne consomma son mariage que lorsqu’elle eut 9 ans.

Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- se maria avec elle et à ce sujet l’Imam al Boukhari rapporte dans son authentique d’après ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- que le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui a dit :

« Je t’ai vu en rêve deux fois, je te vois dans un bon morceau de soie.
Il m’est dit : « Voilà ta femme, dévoile là » et c’était toi !!
Alors je dis : « Si ceci provient d’Allah ça se produira. »
Et ceci provenait d’Allah et ça c’est produit. »
[11]

Elle était celle qu’il aimait le plus parmi ses épouses -Qu’Allah les agrées- .. ‘Amr ibn al ‘Ass -Qu’Allah l’agrée- a rapporté que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- l’envoya à la tête de l’expédition « Dhat as-Salassîl » et qu’avant son départ, il s’était rendu chez le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- à qui il demanda :

« Quelle est la personne que tu aimes le plus ? », Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui répondit : « ‘Aïcha ».
Je lui demandai : « Et parmi les hommes ? », Il répondit : « Son père ».
Je lui redemandai de nouveau : « Et qui après lui ? ».
Et il me répondit « ‘Omar ibn al Khattab » et il me cita d’autres noms.[12]

Ibn ‘Abbas -Qu’Allah l’agrée- a entendu ‘Omar ibn al Khattab -Qu’Allah l’agrée- , alors qu’un jour il se trouva chez sa fille Hafsa, il lui dit :

« Ô ma fille gares à t’identifier à celle dont les qualités lui valent l’amour du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- » , En voulant parler de ‘Aïcha, elle alla alors raconter cela au Messager d’Allah qui en souria. ».[13]


‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- a beaucoup de mérites, parmi lesquels ce qui est rapporté par al Boukhari et Mouslim : Abou Salama rapporte que ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- a dit qu’un jour le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui dit :


« O ‘Aïcha c’est Jibril , il te passe le Salam ».


Je lui dit : « A lui le Salam et la bénédiction, car tu vois ce que je ne vois pas » En s’adressant au Messager d’Allah [14]

Abou Moussa al Ach’ari rapporte que le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :
« Il y a beaucoup d’hommes parfaits, mais parmi les femmes, il y en a eu que trois : Assia bint Mouzâhim femme de Pharaon, Maryam bint ‘Imran et Khadija bint Khouwaylid et la supériorité de ‘Aïcha sur les autres femmes est comme le « Tharid [15]» sur tous les autres plats ..» [16]

Anas ibn Malîk -Qu’Allah l’agrée- a rapporté qu’il a entendu le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- dire :
« La supériorité de ‘Aïcha sur les autres femmes est comme le « Tharid » sur tous les autres plats ..»[17]

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- rapporte que le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- lui dit :
« Je sais lorsque tu es satisfaite de moi et lorsque tu es en colère contre moi. »
Je lui dis : « Mais comment sais-tu cela ? »
Il me dit : « Lorsque tu es satisfaite de moi, tu dis : Non par le seigneur de Mouhammad ! Et lorsque tu es en colère contre moi, tu dis : Non par le Seigneur d’Ibrahim ! »
Je lui dis : « Tu as dis vrai (ou sans doute), par Allah Ô messager d’Allah, je ne peux fuir que ton nom. »[18]

Un jour le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- demanda à ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée-
« Veux- tu être ma femme dans cette vie et dans l’au-delà ? » Elle répondit : « Par Allah, oui !»
Il lui dit alors : « Tu es ma femme dans cette vie et dans l’au delà. »[19]

Allah -Le Très Haut- l’innocenta du haut de ses sept cieux, lorsque les gens, et à leur tête les hypocrites, ont dit qu’elle avait commis l’adultère, en révélant dans le Coran dix versets dans la sourate « an-Nour » la lumière.

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- faisait partie des grands savants ; C’est elle qui a pris le plus de science du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- parmi ses épouses. L’imam az-Zouhri a dit :
« Si on assemblait la science de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- à la science de toutes les mères des croyants (les épouses du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ),ainsi qu’à la science de toutes les femmes, la science de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- serait meilleure ».

Abou Moussa -Qu’Allah l’agrée- a dit :
« Nous n’avons, nous, compagnons du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , pas une ambiguïté sur un Hadith, sans que nous n’interrogions ‘Aïcha et que nous trouvions en elle, la science de ce Hadith .»[20]

Son neveu ‘Ourwa ibn az-Zoubeir -Qu’Allah l’agrée- a dit :
« Je n’ai pas vu quelqu’un de plus savant dans la compréhension, la médecine (ici traditionnelle) et la poésie que ‘Aïcha. »

Masrouq –Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit:
«J’ai vu les grands savants parmi les compagnons du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- questionner ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- sur les règles d’héritages ».

Il y a aussi le fait que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ait demandé à passer la fin de ses jours dans la maison de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- pour que ce soit elle qui le soigne. A la mort du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , elle n’avait que 18 ans.

Al Boukhari et Mouslim rapportent d’après elle -Qu’Allah l’agrée- , qu’elle dit :
« Allah -Le Très Haut- prit (son âme) alors que sa tête était posée sur ma poitrine et sa salive s’est mélangée à la mienne ».

Car lorsque le frère de ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- , ‘Abdour-Rahmane -Qu’Allah l’agrée- , entra pour les visiter, il avait un Siwak dans sa bouche et le Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- le regarda. Alors ‘Aïcha comprit que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- le voulait et donc elle le prit de son frère. Elle le mâcha pour le rendre tendre puis le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- s’en servit et après elle le reprit pour aussi s’en servir. Voilà l’explication de sa parole « …et sa salive s’est mélangée à la mienne »

Ibn abi Malika -Qu’Allah l’agrée- a dit : Ibn ‘Abbas -Qu’Allah l’agrée- demanda la permission de voir ‘Aïcha peu de temps avant sa mort, alors qu’elle était semi-consciente, elle dit : « Je crains qu’il ne me fasse des éloges » et l’on annonça le cousin du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , elle dit : « Autorisez le ! ».
Il dit : « Comment te portes-tu ? », elle lui répondit : « Je vais bien si je crains Allah »,
Il lui dit : « Sens-toi bien In-cha-Allah, tu es la femme du Messager d’Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , il n’a épousé de vierge que toi, Il (Allah) t’a innocenté du haut des cieux »
Az-Zoubeïr -Qu’Allah l’agrée- rentra après lui et elle lui dit :
« Ibn ‘Abbas est entré, m’a fait des éloges alors que j’aurai aimé être oubliée.» [21]

‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- mourût le 17 Ramadhan de l’an 58h à l’âge de 66 ans à Médine où elle fut enterrée (dans le cimetière al Baqi’).

Et pour terminer, je dirais que je prends Allah -Le Très Haut- comme témoin que je suis innocent, réfute et rejette tout mal qui est dit sur cette grande femme ‘Aïcha -Qu’Allah l’agrée- , comme ce que disent les chiites et leurs semblables, qu’elle aurait vraiment commis l’adultère (tout en rejetant les versets coraniques qui parlent de son innocence) et qu’elle a apostasié après la mort du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- et bien d’autres formes d’insultes et de manque de respect. Mais que ces gens pervers et ignorants sachent que le jour viendra où ils seront debout et nus pour répondre à leur Seigneur de tout ce qu’ils ont fait et dit, et rien n’échappe à Allah Le Seigneur des mondes. Qu’ils ne pensent surtout pas que ce qu’ils disent comme mensonges sur elle ou d’autres compagnons, que cela plaise au Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- , lui qui l’aimait plus que toutes ses épouses et qui est mort dans ses bras et en étant satisfait d’elle.





source: http://www.al.baida.online.fr/accueil.htm




[11] Hadith rapporté par Mouslim n°79/2438.
[12] Hadith rapporté par al Boukharî et par at-Tirmidhi 3/46.
[13] Hadith rapporté par al Boukharî n°5125 et n°5218.
[14] Hadith rapporté par al Boukharî n° 3768 et par Mouslim n°2447.
[15] C’était un plat composé de pain et sauce, le traducteur.
[16] Hadith rapporté par Mouslim n°70/2431.
[17] Rapporté par Mouslim n°89/2446 et par ibn Majah (Sahih al Jami’: n°4210).
[18] Hadith rapporté par Mouslim n° 2439.
[19] Rapporté par al Boukharî n° 4785 et par ibn Hibbane avec un Sanad Sahih.
[20] Hadith hassan sahih rapporté par Tirmidhî n°4883.
[21] Hadith rapporté par al Boukharî n° 4753 et par Ahmed n°1644
Revenir en haut Aller en bas
 
'Aïcha bint Abû Bakr !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: LES PROPHETES, LES SAHABAS, LES SAVANTS... :: les femmes pieuses...-
Sauter vers: