Oummi & Moi notre religion
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : la prochaine extension ...
Voir le deal

 

 Statut juridique de la masturbation

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




Statut juridique de la masturbation Empty
MessageSujet: la masturbation   Statut juridique de la masturbation EmptyVen 17 Juil - 1:21

Sad


Q : Quel est le statut de la masturbation en islam ?


R : La masturbation, qui consiste à s’aider de la main pour éjaculer, est interdite selon le Coran, la Sunna et le raisonnement juste.


Selon le Coran, Allah, Elevé Soit-Il, dit :

« Et qui préservent leur sexe [de tout rapport], si ce n’est qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. »[1]



Celui qui cherche donc à assouvir son désir en dehors de sa femme ou de son esclave, aura sûrement recherché au-delà de ce qui lui est permis, et sera considéré comme un transgresseur, comme le stipule le verset.

Selon la Sunna, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

« Ô jeunes gens ! Celui parmi vous qui peut assumer les charges du mariage, qu’il se marie. Il pourra ainsi mieux baisser son regard et préserver sa chasteté. Sinon, qu’il jeûne car le jeûne sera une protection pour lui (de la tentation). »[2]


Il a donc ordonné à celui qui ne peut pas se marier de jeûner, et si la masturbation était permise, il l’aurait sûrement mentionnée comme remède. Comme le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ne l’a pas fait malgré la facilité de sa pratique, nous concluons donc qu’elle n’est pas permise.


Un raisonnement logique nous conduit également à conclure l’interdiction de cette pratique au vu de ses nombreux méfaits cités par les médecins. En effet, elle a des méfaits sur le corps, le désir sexuel, la raison et la conduite. Elle peut même empêcher celui qui la pratique de se marier réellement, car lorsqu’une personne parvient à assouvir son désir par ce moyen, elle ne cherchera plus à se marier.


Fatwa de Cheikh Otheimine
Questions importantes auxquelles a répondu cheikh Otheimine , page 9.

[1] Les Croyants, v. 5-7.

[2] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre du mariage (n°5065), et par Muslim dans le chapitre du mariage (n°1400).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Statut juridique de la masturbation Empty
MessageSujet: Re: Statut juridique de la masturbation   Statut juridique de la masturbation EmptyVen 17 Juil - 1:25

Embarassed

La masturbation
masculine et féminin
e


Shaikh Al-Albani ( rahimahoullah ) dit :
« … la deuxième partie de la question porte sur quelque chose qui a éprouvé beaucoup de jeunes célibataires, ce qu’on appelle la masturbation.
Nous disons :
la masturbation est haram, que ce soit pendant ramadhan ou en dehors.
Cela est illicite car c’est en divergence avec les textes clairs du Qur’an, et dans les premiers versets de sourate Al-Muminun,
Allah a décrit les croyants par certaines qualités, dont celle-ci :
« Ceux qui préservent leur sexe, sauf avec leurs épouses ou ce que leur main possède, et en ce cas ils ne sont pas blâmables. Et ceux qui cherchent au-delà de cela sont les transgresseurs. »

Ce verset montre clairement que le croyant a deux voies légales pour assouvir son désir : le mariage avec une femme libre, ou une esclave.

Puis Allah dit que ceux qui cherchent au-delà de ces deux voies sont les transgresseurs, c'est-à-dire les désobéissants, les injustes. C’est en s’appuyant sur ce texte, l’imam As-Shafi’i a dit que la masturbation était interdite. »
(Silsila al-huda wa nur 693)

Il dit aussi :
« Quant à nous, nous voyons que la vérité est avec ceux qui ont dit que c’était interdit en s’appuyant sur ,
la parole d’Allah :

« Ceux qui préservent leur sexe, sauf avec leurs épouses ou ce que leur main possède, et en ce cas ils ne sont pas blâmables. Et ceux qui cherchent au-delà de cela sont les transgresseurs. ».

Et nous ne disons pas que cela est permis pour celuiqui craint de tomber dans la fornication (zina), sauf si on utilise le remède prophétique qui est la parole que le prophète (salallahu’ alayhi wasalam) a adressé aux jeunes lorsqu’il leur a ordonné de se marier,
puis le Prophète ( 'alayhi salat wa salam ) a dit :
« et celui qui ne peut pas (se marier), qu’il jeûne, car cela sera pour lui un bouclier ».
C’est pourquoi nous adressons de grands reproches à ceux qui permettent aux jeunes la masturbation) par crainte de tomber dans zina, sans leur ordonner le remède prophétique. »
Tamam Al-Mina p.340


Ce qui est interdit, c’est d’arriver seul à la jouissance, par contre il n’y a aucun mal à ce que les époux voient et touchent le sexe de l’autre.
Comme cela est rapporté de shaikh Al-Islam ibn Taymia :
« Il n’est pas interdit à l’homme de regarder et de toucher l’ensemble du corps de son épouse »
Majmu’ Al-Fatawa 32/171

On a aussi demandé à shaikh Al-Albani :
« Est-ce que le fait de toucher le sexe de son épouse, et inversement, annule les ablutions ? "
Le shaikh a répondu :
si cela est fait avec désir, cela annule les ablutions, sinon non. »
Silsila al-huda wa nur 2
On a demandé à shaikh Wasi Allah al-‘Abbas (qui est enseignant à l’université d’Umm Al-Qura) :
« Les époux peuvent-ils utiliser des jouets érotiques (comme un faux pénis par exemple) ?
Le shaikh a répondu :
La femme n’a pas besoin de cela alors qu’elle a son mari… il n’est pas permis d’avoir un rapport sexuel en dehors de ce qui a été permis par la Législation.
S’il n’est permis à aucun des époux d’atteindre l’orgasme seul, comment ces choses pourraient-elles être permises ?
Le principe qui doit être appliqué est celui mentionné dans le verset suivant : « Ceux qui préservent leur sexe, sauf avec leurs épouses ou ce que leur main possède, et en ce cas ils ne sont pas blâmables.
Et ceux qui cherchent au-delà de cela sont les transgresseurs. ».

Traduit et compilé par les salafis de l’Est
tirée du site bakkah.net
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Statut juridique de la masturbation Empty
MessageSujet: Statut juridique de la masturbation   Statut juridique de la masturbation EmptyVen 17 Juil - 1:38

Statut juridique de la masturbation
Statut juridique de la masturbation Bismil21





Q : « Considère-t-on le fait qu’un homme célibataire se masturbe, c’est-à-dire qu’il provoque lui-même l’éjaculation de son sperme, comme comparable à la fornication ? Quel est l’avis juridique de l’islam sur ceci ?

R: La masturbation est désignée parplusieurs noms comme « l’habitude secrète » ou Jild cÂmîra. La plupart des savants la considèrent interdite.Cet avis est correct, car Allah le Très-Haut a mentionné les caractéristiquesdes croyants en disant :

« Et ceux qui préservent leur sexe [de tout rapport], si ce n’est qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. » 1

Le transgresseur est la personne injuste qui ne respecte pas les limites d’Allah. Allah l’Exalté nous informe donc que celui qui cherche au-delà du rapport charnel avec son épouse ou l’esclave qu’il détient est un transgresseur. Il n’y a pas de doute que la masturbation rentre bien dans cette définition. Les savants ont donc déduit de ce verset que la masturbation, qui consiste à sortir son sperme avec la main en cas de désir, est interdite. Cet acte n’est pas permis, et contient de nombreux méfaits évoqués par les médecins. Certains savants ont même rédigé des ouvrages entiers pour recenser tous les méfaits de cette masturbation.

Ton devoir à toi qui t’interroges sur cette affaire est de t’en éloigner vu ses préjudices évidents. En effet, elle est en contradiction avec le Livre d’Allah le Tout-Puissant, et se heurte à ce qu’Allah a permis à Ses serviteurs. Il faut donc l’éviter et s’en éloigner. Celui qui voit son désir s’accroître et craint de commettre la fornication doit se hâter de se marier, et s’il ne peut pas alors qu’il jeûne. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

« Ô jeunes gens ! Celui parmi vous qui peut assumer les charges du mariage, qu’il se marie. Il pourra ainsi mieux baisser son regard et préserver sa chasteté. Sinon, qu’il jeûne car le jeûne sera pour lui une protection (de la tentation). »2

Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, n’a donc pas dit : « Que celui qui ne peut pas se marier se masturbe ou qu’il s’aide de sa main pour éjaculer », mais il a dit :

« Sinon, qu’il jeûne car le jeûne sera une protection pour lui (de la tentation). »

Dans ce hadith, le Messager d’Allah, prière et salut d’Allah sur lui, a mentionné deux choses :


:kh: La première : s’empresser de se marier pour celui qui le peut ;
:kh: La deuxième : Recourir au jeûne pour celui qui ne le peut pas, car le jeûne affaiblit les voies de Satan.

Tu dois donc, serviteur d’Allah, observer la moralité religieuse et faire l’effort de préserver ta chasteté par le mariage, même si tu devais pour cela t’endetter ou faire un emprunt. Allah, qu’Il Soit Glorifié, t’aidera sûrement à rembourser, car le mariage est un acte pieux et celui qui désire se marier est digne d’être aidé. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, n’a-t-il pas dit dans un hadith :

« Allah se doit d’aider trois personnes : celui qui désire se marier pour préserver sa chasteté, l’esclave qui veut s’affranchir et le combattant dans le sentier d’Allah. ».3

Fatwa de Cheikh Ben Baz
Revue des Recherches Islamiques, volume 26, pages 129 et 130.


--------------------------------------------------------------------------------

1 Les Croyants, v. 5-7.

2 Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre du mariage (n°5065), et par Muslim dans le chapitre du mariage (n°1400).

3 Rapporté par At-Tirmidhî dans le chapitre du combat (n°1655), par An-Nassâ’î dans le chapitre du combat (n°6/16), et par Ibn Mâjah dans le chapitre de l’affranchissement des esclaves (n°2518).


http://www.fatawaislam.com/index.php?option=com_content&task=category&sectionid=13&id=67&Itemid=146
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Statut juridique de la masturbation Empty
MessageSujet: Re: Statut juridique de la masturbation   Statut juridique de la masturbation Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Statut juridique de la masturbation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La masturbation
» Statut juridique du voile
» Le statut juridique de la « fête de la reine
» Le statut juridique de la teinture des cheveux
» Le statut juridique de l’épilation des aisselles des femmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: LA FAMILLE :: L'homme-
Sauter vers: