AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter

Partagez
 

 L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliq

Aller en bas 
AuteurMessage
oum-houdeyfa



Messages : 186
Date d'inscription : 15/07/2009

L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliq Empty
MessageSujet: L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliq   L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliq EmptyVen 17 Juil - 10:42


L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliquer



L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliq 1235063813





Question :

La diffusion de livres et de cassettes islamiques est importante dans l’appel à l’islam à notre époque : elle permet de corriger les croyances, expliquer les rites religieux, ainsi qu’inciter au bon comportement et ce qui est recommandable, et à réprouver ce qui est blâmable.
Est-il permis de verser la Zakât pour imprimer des livres et dupliquer des cassettes islamiques et les diffuser ?



Réponse :

Louange à Allah, Seigneur des univers, et la prière et le salut sont sur notre Prophète Muhammad, sur ses proches et ses Compagnons.
Le Conseil de Jurisprudence Islamique s’est réuni au cours de sa 8ème session tenue à la Mecque entre le 27/04/1405 de l’hégire et le 08/05/1405, et a étudié le sens contenu dans l’expression [coranique]
« Pour la cause d’Allah (ou sur le sentier d’Allah) ».1
Après avoir étudié et discuté les avis des savants sur la question, le conseil a fait ressortir deux avis :


- Le premier : est de restreindre l’expression « Pour la cause d’Allah » contenue dans le verset à la signification : « Les guerriers qui combattent pour la cause d’Allah. » Cet avis est adopté par la majorité des savants. Ceux qui optent pour cet avis veulent restreindre la part de la Zakât « pour la cause d’Allah » aux seuls guerriers dans le Jihâd.

- Le deuxième : est que cette expression désigne toutes les formes de bien, et que cet argent peut être dépensé à édifier ou entretenir les biens publics des musulmans, tels que les mosquées, les écoles, les centres d’études, les routes et tout ce qui profite à l’islam et aux musulmans. Cet avis a été adopté par une minorité parmi les savants anciens et par beaucoup de savants actuels.
Après avoir examiné et étudié les preuves sur lesquelles les deux parties basent leurs avis, le Conseil a adopté à la majorité, l’avis suivant :
Vu que le 2ème avis a été adopté par certains savants musulmans, et que certains textes semblent l’appuyer, tels que la parole d’Allah suivante : « Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d’Allah sans faire suivre leurs largesses ni d’un rappel ni d’un tort »2,

et tels que certains hadiths, comme celui rapporté par Abû Dâwûd où il est mentionné qu’un homme a déclaré sa chamelle réservée au service de la cause d’Allah ; sa femme voulant aller au pèlerinage sur cette chamelle, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, lui dit : « Tu peux la monter, car le pèlerinage fait partie du service sur le sentier d’Allah. »

2- Vu que le but du Jihâd par les armes est que la Parole d’Allah prime sur toute chose et que sa religion se propage sur terre, grâce à la formation des prédicateurs, en les soutenant et en aidant à remplir leur mission : ces deux éléments font partie intégrante du Jihâd.
La preuve est le hadith rapporté par Ahmad et An-Nassâ’î et authentifié par Al-Hâkim, selon lequel Anas, qu’Allah l’agrée, dit : « Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit : « Luttez contre les associateurs avec votre argent, vos corps et vos langues »

3- Vu que l’islam est combattu, que les idées étrangères l’assaillent, propagées par les athées, les juifs, les chrétiens et autres ennemis de l’islam, et que ses ennemis sont soutenus matériellement et moralement, il est donc obligatoire aux musulmans de riposter avec les mêmes armes qu’ils dirigent contre l’islam afin que les coups qui leur soient portés soient plus durs encore que les leurs.

4- Vu aussi qu’il existe actuellement dans chaque pays musulman un ministère de la Défense possédant ses crédits propres, et qu’il n’existe pas de telle chose en ce qui concerne l’appel à suivre l’islam (Da’wa) et la plupart des pays musulmans ne consacrent pas de budget pour cela, ni ne favorisent sa réalisation.
Pour toutes ces raisons, le Conseil déclare à la majorité absolue que la Da’wa et tout ce qui la favorise font partie du service sur le sentier de la cause d’Allah désigné par le verset coranique.
Et la prière d’Allah sur Muhammad, notre Prophète, ses proches et ses Compagnons.


Fatwa du comité permanent du 08/05/1405 à la Mecque
_________________________________
1 Voir note précédente pour le verset complet (Le Repentir, v. 60)
2 La Vache, v. 262.
Revenir en haut Aller en bas
 
L’utilisation de la Zakât pour imprimer des livres et dupliq
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: L'AUMONE :: fatawas-
Sauter vers: