Oummi & Moi notre religion
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter
Le Deal du moment :
Carte graphique MSI – AMD Radeon RX 6800XT ...
Voir le deal
699 €

 

 Le Dernier Sermont Du Prophète :

Aller en bas 
AuteurMessage
Les Admins.




Messages : 855
Date d'inscription : 15/07/2009

Le Dernier Sermont Du Prophète : Empty
MessageSujet: Le Dernier Sermont Du Prophète :   Le Dernier Sermont Du Prophète : EmptyLun 20 Juil - 16:02

Le Dernier Sermont Du Prophète :
"O Peuple, écoutez-moi attentivement, car je ne sais pas si, après cette année-ci, je serai encore parmi vous. Donc écoutez, ce que je vous dis avec beaucoup d’attention et
APPORTEZ CE MESSAGE A CEUX QUI NE PEUVENT ETRE PRESENTS ICI AUJOURD’HUI.

O Peuple, tout comme vous considérez ce Mois, ce Jour, cette Cité comme Sacrés, considérez aussi la vie et les biens de chaque Musulman comme Sacrés. Retournez à leurs légitimes propriétaires les biens qui vous ont été confiés. Ne blessez personne afin que personne ne puisse vous blesser. Souvenez-vous qu’en vérité vous rencontrerez votre SEIGNEUR et qu’effectivement il vous demandera compte de vos actes. ALLAH vous a défendu de pratiquer l’usure ( de prendre de l’Intérêt ), donc l’obligation d’intérêt sera dorénavant abolie. Méfiez-vous de Satan, pour le salut de votre religion. Il a perdu tout espoir de ne pouvoir jamais vous induire à commettre les grands péchés, méfiez-vous donc à ne pas le suivre en ce qui concerne les petits pêchés.

Ô Peuple, il est vrai que vous avez certains droits à l’égard de vos femmes, mais elles aussi ont des droits sur vous. Si elles se soumettent à vous, alors à elles appartiennent le droit d’être nourries et habillées convenablement. Traitez donc bien vos femmes et soyez gentils envers elles car elles sont vos partenaires. Et il est de votre droit de vous assurer qu’elles choisissent leurs amies avec votre approbation, aussi bien que de ne jamais commettre l’adultère.

O Peuple, écoutez-moi bien, adorez ALLAH, faites vos cinq prières (Salah) quotidiennes. Jeûnez pendant le mois de Ramadhan, et donnez votre richesse en Zakât. Accomplissez, le Hadj si vous en avez les moyens. Vous savez que chaque musulman est le frère d’un autre musulman. Vous êtes tous égaux. Aucune personne n’est supérieure à une autre, excepté en piété et en bonne action. Souvenez-vous, un jour vous vous présenterez devant ALLAH et vous répondrez de vos actes. Donc, prenez garde, ne vous écartez pas du droit chemin après ma mort.

O Peuple, AUCUN PROPHETE OU APOTRE NE VIENDRA APRES MOI ET AUCUNE NOUVELLE FOI NAITRA.

Raisonnez bien, donc, O Peuple, et comprenez bien les mots que je vous transmets. Je laisse derrière moi deux choses, LE CORAN et mon exemple LA SOUNNAH, et si vous les suivez, vous ne vous égarerez jamais.

Que tous ceux qui m’écoutent transmettent ce message à d’autres et ceux-là à d’autres encore ; et que les derniers puissent le comprendre mieux que ceux qui m’écoutent directement.
Sois témoin O ALLAH, que j’ai transmis Ton message à Ton Peuple"

fait le neuvième jour de Dhoul Hidja, en l'an 10 de l’Hégire (632 de l’ère chrétienne ) dans la vallée Uranah du Mont `Arafat.
Cheïkh Abdel-Bari At-Thoubéïti

Vendredi 18/11/1422 (1/2/2002)
Revenir en haut Aller en bas
Les Admins.




Messages : 855
Date d'inscription : 15/07/2009

Le Dernier Sermont Du Prophète : Empty
MessageSujet: Re: Le Dernier Sermont Du Prophète :   Le Dernier Sermont Du Prophète : EmptyLun 20 Juil - 16:02

Des leçons tirées du sermon d’adieu


A chaque fois qu’arrive le mois de Dhoul-Hijja et que commence la période du pèlerinage, une page de l’histoire de l’Islam et une pause parmi les pauses mémorables du Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) brillent.

Parmi les points les plus importants du voyage pour le pèlerinage (en dehors de l’accomplissement des rites religieux) se trouvent les explications et les principes que le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a expliqué aux musulmans lors du pèlerinage d’adieu.

Le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur et le salue) a annoncé ces principes qui n’étaient pas des slogans qu’il élevait ou avec lesquels il voulait faire du commerce ;

Mais ils étaient ses principes depuis le début de l’appel vers Allah lorsqu’il était seul et persécuté ; et ses principes étaient les mêmes lorsque lui et ses compagnons formaient un petit groupe faible ; ces principes n’ont pas changé, qu’ils furent nombreux ou pas, pendant la guerre et la paix, pendant la pauvreté ou l’abondance des biens de ce monde ; ce sont

ses principes qu'il enracine dans l’âme de ses compagnons pour qu’ils les répandent dans le monde afin d’atteindre le bonheur ; et grâce à la force et la sincérité de ses principes, ils n’ont pas perdu leur éclat avec le temps, et ils ne sont pas morts avec la succession des générations ; mais ils sont fermes et se renouvellent dans les paroles et les actes.
Des principes qui ont fait couler avec leurs phrases les larmes de l’adieu ; et c’est la raison pour laquelle ce sermon fut nommé «le sermon d’adieu».

Dans ce sermon, le prophète (qu'Allah prie sur et le salue) avertit contre le polythéisme, cette maladie pernicieuse qui ravage l’humanité, rompt ses relations, coupe son lien avec le bien, et qui la fait tomber dans des vallées profondes où elle est absorbée par les passions et où elle est prisonnière des envies. C’est pourquoi la principale signification, autour de laquelle tourne les règles du pèlerinage, et encore plus, sur laquelle sont basées les règles de la religion, c’est : l’unicité d’Allah.
Revenir en haut Aller en bas
Les Admins.




Messages : 855
Date d'inscription : 15/07/2009

Le Dernier Sermont Du Prophète : Empty
MessageSujet: Re: Le Dernier Sermont Du Prophète :   Le Dernier Sermont Du Prophète : EmptyLun 20 Juil - 16:03

L’Islam est la religion de l’unicité et de la croyance en un seul Dieu ; la maison d’Allah (la ka’ba) fut construire pour l’unicité, Allah - qu'il soit exalté - a dit :

{Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la maison (la ka’ba) (en lui disant) : "Ne m’associe rien ; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout, et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent}.

Et le pèlerinage dans l’Islam n’est qu’un signe et une sagesse qui appelle à l’unicité d’Allah dans ses aspects les plus élevés et ses significations les plus majestueuses ; et aujourd’hui, la communauté a besoin que la foi soit enracinée dans les c½urs ; car parmi les gens de la communauté, certains ont remplacé la croyance islamique par les principes de l’égarement ; certains écrivent des choses qui amènent à l’athéisme ; d’autres ont donné des qualités divines (appartenant à Allah) à leurs imams, prétendant qu’ils connaissent l’invisible et qu’ils reçoivent la révélation du ciel ; et d’autres ont inventé le culte des gens, ils ont enlevé les obligations religieuses à certaines personnes et ont pris les hommes comme intermédiaires auprès d’Allah, pensant qu’avec eux les problèmes sont résolus et les péchés sont pardonnés.

Sans parler de l’adoration des saints, de la construction des coupoles au-dessus de leurs tombes, du fait de tourner autour d’elles, d’adresser des demandes à ceux qui y sont enterrés, et d’égorger et de faire des v½ux à coté de ces tombes. Donc, les tombeaux ont augmenté, chaque groupe possède son tombeau, ils demandent aux habitants de ces tombes de les secourir, ils pleurent après d’elles, et ils leur demandent de l’aide.

Et dans le sermon d’adieu, le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Votre sang (vos personnes), votre argent et vos familles (femmes) vous sont interdits, comme ce jour-ci est sacré, dans ce pays, dans ce mois) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim.

Ce sont des principes pour les droits de l’homme qui demeureront à jamais, ils n’ont pas été inventés par l’homme ; pour la protection du sang (des personnes), Allah - qu'il soit exalté - a dit :

{C’est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie}(Quissasse en arabe veut dire : loi du talion ou punition).

Et pour la protection de l’argent, Allah a dit :

**** voleur et la voleuse, à tous deux couper la main}.

Et pour la protection des familles (les femmes), Allah a dit :

{La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet}, ceci est pour ceux qui ne sont pas mariés, tandis que ceux qui sont mariés, leur châtiment est la lapidation jusqu’à la mort ; donc, il n’y pas d’honneur pour le faux, ni de protection pour le désordre morale.

L’Islam respecte le droit de la vie, il respecte la vie propre et pieuse, et non la vie de débauche et de tentation, ni la vie d’injustice et d’agression.

Et le respect de la vie de l’homme n’a aucune valeur s’il n’y a pas une législation juste pour la vie et son organisation. L’Islam donne de l’importance au droit de l’homme dans la protection de sa vie, pour que celle-ci soit bonne, et qu’elle soit entourée par la sécurité, la paix et la tranquillité.

L’Islam construit la sécurité dans l’âme du musulman, ensuite, il la construit dans sa vie ; donc, il met la justice entre les gens selon les lois d’Allah ; il construit la force et le pouvoir qui mettent en pratique les lois d’Allah sur terre ; il construit aussi les bonnes relations entre les gens dans les liens de la foi, qui protègent la sécurité : la fraternité pour Allah qui a des droits et des responsabilités, des liens de parenté qui sont respectés pour Allah, être bon envers les parents, avoir un bon comportement avec les voisins, la bonne compagnie et le mariage ; et enfin, la reconnaissance des peuples entre eux, pour que le meilleur homme soit le plus pieux.

Parmi les principes des droits de l’homme dans l’Islam, le fait qu’il soit interdit qu’une personne fasse du tort à son frère lorsque celui-ci est présent, et elle ne doit pas non plus l’humilier en son absence ; que ce tort soit fait au corps ou à l’âme par la parole et les actes. C’est la raison pour laquelle l’Islam a interdit de frapper les gens sans motif valable, de même qu’il a interdit la raillerie, la médisance, les insinuations, la moquerie et les insultes ; Al-Boukhari rapporte :

« Un homme fut puni plusieurs fois à cause de l’absorption d’alcool, il fut amené un jour, l’ordre fut donné de le fouetter ; un homme dit alors : « Seigneur ! Maudis-le car on l’amène souvent. Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) dit alors : (Ne le maudissez pas, car je jure par Allah, que je sais qu’il aime Allah et son Messager).

L’Islam n’a pas protégé et honoré l’homme pendant sa vie seulement, mais il l’a honoré après sa mort aussi ; c’est pourquoi il a ordonné de le laver, de l’envelopper dans un linceul, de prier sur lui et de l’enterrer ; et il a interdit de casser ses os, de porter atteinte à sa dépouille mortelle et de la détériorer ; Al-Boukhari rapporte que le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(N’insultez pas les morts, car ils ont trouvé ce qu’ils ont préparé pour l’autre monde).

Le monde moderne - pour être plus précis, le monde purement matérialiste – a annoncé des principes des droits de l’homme, mais ils sont incomplets, faibles, ne visent que les intérêts mondains et sont dirigés par le racisme détestable ; de même qu’ils n’ont pas la croyance qui les rend fermes, la foi qui les fait vivre et les lois qui les protègent ; c’est pourquoi ces droits sont transgressés dans les pays les plus développés dans le monde. Et où sont les droits de l’homme qui ont transgressé les lieux saints en Palestine, qui ont volé la terre et l’argent, et ont versé le sang pendant plusieurs années ? où sont les droits de l’homme, alors que ses qualités morales sont détruites, ses valeurs sont brisées, et son humanité subit la transgression dans une guerre qui n’est pas protégée par les vertus et qui n’est pas dirigée par les valeurs morales ?

Le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit dans le sermon d’adieu :

(Tout ce qui fait partie de l’époque de l’ignorance est mis sous mes pieds) rapporté par Mouslim. Le sang (la vie des gens) pendant l’époque de l’ignorance était bon marché, l’âme humaine était méprisée, le meurtre était un commerce ; la guerre et l’effusion de sang étaient faciles pour eux car ils n’avaient pas de message pour la vie, ni une croyance qui les purifie de ces abominations, et ils ne connaissaient pas non plus de rôle élevé pour l’humanité qui les éloignait de ces futilités.

L’Islam est donc venu pour changer ces habitudes, pour donner à la vie des bases qui respectent l’âme humaine, et pour rendre le meurtre sans justificatif contre un crime au droit de l’homme ; selon la parole d’Allah :

{Quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes}.

L’esprit de clan avait des racines profondes et une construction ferme avant la révélation ; le Messager d’Allah parvint à éliminer la discrimination raciale sous toutes ses formes, d’une terre qui faisait revivre son souvenir, la louait et s’enorgueillissait à propos de son origine, il dit donc (qu’Allah prie sur lui et le salue) :

(Vous provenez tous d’Adam et Adam provient de la terre ; le meilleur d’entre vous auprès d’Allah est le plus pieux ; un arabe n’a pas plus de mérite qu’un non arabe, ni un non arabe plus qu’un arabe, ni un rouge plus qu’un blanc, ni un blanc plus qu’un rouge, sauf avec la pitié).

Ainsi, toutes les différences et les valeurs terrestres disparaissent ; la considération ne se fait pas selon la couleur rouge ou noire de la peau de l’homme, ni sa descendance ou son argent ou son poste mondain, car tout cela est ce qu’Allah donne à l’homme, et celui-ci l’accepte sans avoir le choix par sa soumission ; mais il y a un seul moyen d’évaluation à partir duquel les gens se différencient :

**** meilleur d’entre vous est le plus pieux} ; donc, celui qui dont la foi est la plus forte et dont les ½uvres sont les plus pieuses, est le meilleur.

Lorsqu’allait apparaître dans les rangs des musulmans pendant la bataille de Bani Al-Moustalik une chose étrange dans une société pure, le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) qui pensait à la suite des événements dit :

(Prononcez-vous l’appel de l’ignorance alors que je suis parmi vous) ; le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) n’accepta pas le début de l’apparition de la discrimination raciale entre eux, même par la parole ; et Abou Dhar se moqua d’un homme en lui en faisant allusion à sa mère, et en l’appelant : « O fils de la noire ! », le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) se mis en colère et lui dit :

(Tu t’es moqué de lui en faisant allusion à sa mère, tu es un homme en qui il y a de l’ignorance) rapporté par Al-Boukhari et Mouslim ; mais cela n’enlève pas à Abou Dhar son mérite en ce qui concerne son Islam et ses efforts dans le chemin d’Allah.

C’est ainsi que disparut l’esprit de clan de l’époque de l’ignorance qui est basé purement sur la descendance, le sang et la nationalité ; le prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Ne fais partie de nous quiconque appelle à l’esprit de clan, ne fais pas partie de nous quiconque combat avec l’esprit de clan, et ne fais pas partie de nous quiconque meurt avec l’esprit de clan) rapporté par Abou Dawoud.

Et il a dit (qu’Allah prie sur lui et le salue) :

(Quiconque appelle avec l’appel de l’époque de l’ignorance, fait partie des gens de la Géhenne - l’enfer -) rapporté par Ahmed.

De nos jours, des gens ayant la même nationalité que nous, font revivre l’esprit de clan datant de l’époque de l’ignorance, ils le louent et ils s’enorgueillissent à propos de ses origines (bases) ; ils veulent que cet esprit de clan continue, alors que le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Laissez-le (l’appel à l’esprit de clan) car il est mauvais) rapporté par Mouslim.

Et le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit dans le sermon d’adieu :

( Et le premier intérêt (sur l’argent) que j’interdis, c’est notre intérêt, l’intérêt d’Abbass ibn Abdel-Mouttaleb ; il est complètement interdit) rapporté par Mouslim.

Allah n’a interdit l’intérêt qu’à cause de la grandeur de son mal et de l’abondance de ses corruptions, car il corrompt le caractère de la personne, de même qu’il corrompt la vie humaine avec l’avidité, le préjudice et l’égoïsme ; il fait mourir l’esprit d’union, engendre l’hostilité et met la haine dans les c½urs.

Allah - qu’il soit exalté - a déclaré la guerre à ceux qui pratiquent l’intérêt et à ceux qui le propagent ; une guerre dans ce monde : l’augmentation des prix, des crises économiques, des maladies psychologiques, car avec l’intérêt, l’entraide entre les gens et le fait de faire passer les besoins des autres avant les nôtres ont disparu ; et dans l’autre monde, un châtiment douloureux attend ceux qui pratiquent et utilisent l’intérêt :

{Ceux qui mangent (pratiquent) de l’intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de satan a bouleversé}.

On considère le système des intérêts comme étant la cause de beaucoup de crises économiques et financières qui ont frappé les individus, les sociétés et les pays.

Et dans le sermon d’adieu, le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit :

(Craignez Allah en ce qui concerne les femmes, car vous les avez prises avec la protection d’Allah) rapporté par Mouslim.
Revenir en haut Aller en bas
Les Admins.




Messages : 855
Date d'inscription : 15/07/2009

Le Dernier Sermont Du Prophète : Empty
MessageSujet: Re: Le Dernier Sermont Du Prophète :   Le Dernier Sermont Du Prophète : EmptyLun 20 Juil - 16:03

La religion a protégé les droits de la femme et l’a honorée étant mère, épouse et fille ; elle a été protégée depuis sa naissance jusqu’à ce que son âme soit remise à son créateur ; son corps est interdit, il n’est pas permis à un étranger de la regarder, après que chacun avait le droit de profiter d’elle ; l’Islam lui a donné le droit à l’héritage et le droit de rechercher la science. Il l’a mis à un pied d’égalité avec l’homme en ce qui concerne les récompenses et les obligations religieuses, Allah a dit ;

{Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne ½uvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions}.

Nous ne parlerons pas des droits de la femme dans l’Islam avec des théories vides de sens et des conférences, mais nous invitons tout le monde à lire la vie des croyantes : Khadija, Soumayah, Asma, Aïcha, Hafsa et Khansa. Nous leur ouvrons des pages de l’histoire brillantes, pour qu’ils vivent avec la femme musulmane un exemple vivant et des modèles uniques. Nous leur demandons de réfléchir pour qu’ils voient comment l’Islam a élevé la femme, a purifié ses sentiments, a corrigé ses comportements et a élevé ses buts et ses souhaits. Les pages de l’histoire ont marqué les actions inoubliables des croyantes, et leurs actions sont des preuves véridiques et évidentes de leur grandeur d’âme et de leur rang élevé. Et ceux qui pensent qu’ils vont conduire la femme dans un meilleur chemin, appellent celles qui veulent la pudeur et la chasteté vers la stupidité, la décadence, le dessèchement et l’endurcissement du c½ur ; si nous regardons ce qu’ils demandent, nous trouverons qu’ils ont de mauvaises idées et de mauvais comportements, et qu’ils se sont détournés de la nature humaine saine ; ils ont des âmes malades qui sont prisonnières des passions, qui sont dominées par les envies bestiales, et entourées de pensées fausses de tous les côtés ; ceci pour qu’ils enlèvent à la communauté sa valeur, à la femme libre sa gloire, et à la femme chaste sa chasteté et son honneur.

Et dans le sermon d’adieu, le prophète (qu'Allah prie sur et le salue) a dit :

(Et je vous ai laissé ce avec quoi vous ne vous égarerez jamais si vous vous y accrochez : le Livre d’Allah) rapporté par Mouslim.

Celui qui a créé l’homme, lui a fait savoir ce qui lui est utile et qui réalise son bonheur, c’est de s’accrocher au Livre d’Allah et à la Sounnah, Allah a dit :

{Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit}.

C’est-à-dire qu'il guide vers ce qu'il y a de plus droit dans les relations entre les gens, dans la juridiction, dans le gouvernement et la politique, dans l’économie et les affaires financières, dans la connaissance, l’éducation et l’enseignement, dans les qualités morales, et Allah dit la vérité :

{Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre}.

Celui qui veut la gloire, la trouvera dans la guidée du Coran :

{Or c’est à Allah qu’appartient la gloire, ainsi qu’à son Messager et aux croyants}.

Celui qui veut la sécurité et la paix, celles-ci se trouvent dans la guidée du Coran :

{Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelque iniquité (association), ceux-là ont la sécurité, et ce sont eux les biens-guidés}.

Ceux qui veulent la prospérité économique, la trouveront dans la guidée du Coran :

{Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre}.

Celui qui veut la force, dans la guidée du Coran se trouve la directive pour que le pays se prépare et recherche la force :

{Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre}.

Et dans le Coran se trouvent les principes de l’honneur de l’homme et des droits de l’homme :

{Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures}.

Dans le Coran se trouve le bonheur de ce monde et le délice éternel dans le paradis, pour celui qui aura accompli de bonnes ½uvres :

{Celui qui a créé la mort et la vie pour vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en ½uvres}.

Et l’autre monde est la demeure éternelle et du plaisir sans fin :

{La demeure de l’au-delà est assurément la vraie vie. S’ils savaient!}.

Depuis que les premiers musulmans et les pieux prédécesseurs apprenaient le Coran, ils étaient des imams qui guidaient les gens avec les ordres d’Allah ; ils ont construit le pays miséricordieux de l’Islam ; et depuis qu’ils ont abandonné ces enseignements, ils se sont divisés en groupe, se frappant le cou et se maudissant les uns les autres ; et le Messager d’Allah (qu'Allah prie sur et le salue) nous averti contre cela pendant le pèlerinage d’adieu en disant :

(Ne retournez pas dans la mécréance après moi, en vous frappant le cou les uns les autres(c’est-à-dire en vous entretuant)) ; et depuis qu’ils ont abandonné cette guidée, nous avons perdu les lieux saints, les interdictions ont été transgressées, et le sang a coulé.

Le sermon d’adieu est un appel qui est adressé à la communauté islamique à l’occasion du pèlerinage pour la réalisation du repentir et du retour vers Allah, pour la persévérance dans le droit chemin, pour répondre à l’appel du meilleur des Messagers, et Allah dit la vérité et guide vers le droit chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Le Dernier Sermont Du Prophète : Empty
MessageSujet: Re: Le Dernier Sermont Du Prophète :   Le Dernier Sermont Du Prophète : Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dernier Sermont Du Prophète :
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier discours du prophéte alayhi salam "video"
» LES ANGOISSES DU JOUR DERNIER
» La lumière (Nûr) du prophète
» Le Prophète Mohammed
» Jurer par le Prophète

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: LES PROPHETES, LES SAHABAS, LES SAVANTS... :: Les prophétes :: Le prophéte-
Sauter vers: