AccueilRechercherS'enregistrerConnexionForum Oummi & MoiContacter
anipassion.com
Partagez | 
 

 la prière du voyageur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oum ouneyssa



Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: la prière du voyageur   Sam 18 Juil - 17:15

Rassembler ses prières dans le desert ou à la fin de la journée ?




Question :
Nous sommes allés en groupe dans le désert ; nous était-il permis de raccourcir nos prières et de les rassembler ou pas ?



Réponse :

Si l’endroit du désert où vous êtes allés est assez loin de votre lieu de résidence pour être considéré comme un voyage, il n’y a pas d’interdiction à rassembler et raccourcir les prières, et les raccourcir est meilleur que de les compléter. Quant à les rassembler, cela implique de prier le « Dhuhr » en deux Raka’ah, le « ’Asr » en deux Raka’ah, et « al-’Ishâ » en deux Raka’ah, ainsi quiconque souhaite le faire, il le peut, et quiconque ne le souhaite pas, il le peut. Et de prier « al-Dhuhr » et « al-’Asr » ensemble, ainsi que « al-Maghreb » et « al-’Ishâ » ensemble, mais ne pas les faire [ensemble] est meilleur quand le voyageur est un résident et qu’il est apaisé, parce que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) pendant son séjour à Mina lors du pèlerinage d’adieu raccourcissait ses prières mais il ne les réunissait pas ; il ne les réunissait qu’à « ’Arafat » et « Muzdalifah » par nécessité. Et quand le voyageur a l’intention de rester en un lieu pendant plus quatre jours, il est meilleur de ne pas raccourcir les prières, mais de les compléter de quatre Raka’ah. Et c’est le dire de beaucoup de gens de science. Mais si la période de résidence est de quatre jours ou moins, alors les raccourcir est meilleur...Et c’est Allâh qui accorde le succès. [1]


Question:
Est-il permis pour le musulman lorsqu’il fait un long voyage de rassembler ses prières à la fin de la journée ?



Réponse :

Cela est grandement blâmable, et [cela] n’a été dit par aucun des gens de science. Mais plutôt, il est permis pour le voyageur de rassembler le « Dhuhr » et « ‘Asr » seulement, à l’heure de l’une des deux [prières], avant que le soleil commence ne jaunisse, et de rassembler le « Maghreb » et « ‘Ishâ » à l’heure de l’une des deux [prières], avant le milieu de la nuit. En ce qui concerne la prière du « Fajr » elle ne peut être joint à aucune autre prière, mais elle doit être toujours prié à l’heure, que l’on soit en voyage ou résident, et cela avant que le soleil ne se lève. [2]



Notes

SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)

[1] Fatâwa Islamiyyah - SHeikh Ibn BâZ, 1/401-402
[2] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 12/295-296
http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article304
Revenir en haut Aller en bas
oum ouneyssa



Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: la prière du voyageur   Sam 18 Juil - 17:38

Quand et comment le voyageur doit-il effectuer la prière ?
Qu’est ce qui est le meilleur pour le voyage ?





Question :
Quand et comment le voyageur doit-il effectuer la prière ?



Réponse :

La prière du voyageur se fait en deux Raka’ah, dès qu’il sort de sa ville et jusqu’à ce qu’il en revienne, sur la base du dire de ‘Aisha (radhiallâhu ‘anha) qui dit : « Au début, la prière obligatoire était de deux Raka’ah, ensuite elle fût maintenue en tant que prière du voyageur, et complétée en tant que prière de résidence. »
Et dans une autre version : « Et ajoutée pour la prière du résident.»[1]

Et Anas (radhiallâhu ‘anhu) a dit : « Nous sortîmes avec le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) de Médine et nous nous dirigeâmes vers la Mecque. Et nous avons prié deux Raka’ah à la fois jusqu’à notre retour. » [2]

Mais si un voyageur prie avec un imâm, il doit compléter ses prières [avec l’imâm] et faire quatre Raka’ah, [et cela même] s’il rattrape le début de la prière ou s’il manque une partie de celle-ci, et cela, basé sur la signification générale des dires du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) :
« Lorsque vous entendez l’Iqâma allez à la prière en marchant et soyez calmes et décents. Ne vous précipitez pas...Priez [avec les autres] la partie que vous rattraperiez et complétez [seuls] ce que vous auriez manqué. »[3]

Et la signification générale du dire : « Priez [avec les autres] la partie que vous rattraperiez et complétez [seuls] ce que vous auriez manqué. » inclut les voyageurs qui prient derrière un imâm qui fait quatre Raka’ah ou autres.
Ibn ‘Abbâs (radhiallâhu ‘anhumâ) fût interrogé sur la raison pour laquelle un voyageur doit prier deux Rak’ah quand il est seul et quatre [Raka’ah] quand il prie derrière un résident ? Il répondit : « Telle est la Sounnah. » [4]

L’obligation de la prière en groupe n’est pas levée pour le voyageur, car certes Allâh - Ta’âla - l’a enjoint même en situation de combat.

Il - Ta’âla - dit :

« Et lorsque tu (Muhammad) te trouves parmi eux, et que tu les diriges dans la Salat, qu’un groupe d’entre eux se mette debout en ta compagnie, en gardant leurs armes. Puis lorsqu’ils ont terminé la prosternation, qu’ils passent derrière vous et que vienne l’autre groupe, ceux qui n’ont pas encore célébré la prière. A ceux-ci alors d’accomplir la Salat avec toi, prenant leurs précautions et leurs armes. » [5]

Sur cette base, si le voyageur se trouve dans une ville autre que sa ville, il doit assister à la prière en groupe à la mosquée s’il entend l’appel à prière, à moins qu’il ne soit loin ou qu’il ne craigne de perdre ses compagnons [de voyage]. La signification générale des preuves indique l’obligation de la prière en groupe pour celui qui entend le Adhân ou l’Iqâmah.

Quant à ce qui est des prières surérogatoires [en voyage] : Le voyageur prie l’ensemble de ses prières surérogatoires en dehors de celles liées à la prière du « Dhohr » et du « Maghreb », [il peut prier] celle du « Fajr » et autres que celle-ci par les prières surérogatoires, en dehors de celles habituellement faites [pour Dhohr et Maghreb] [...] [6]

Question :
Qu’est ce qui est le meilleur pour le voyage : le fait de combiner les prières au plus tôt [de leurs temps où il est permis de prier] ou bien de combiner les prières au plus tard ?



Réponse :

Ce qui est le meilleur pour le voyage dans le fait de combiner [les prières], c’est le fait de faire ce qui est le plus facile pour vous. Donc, s’il est plus facile pour vous de combiner les prières au plus tôt [de leurs temps où il est permis de prier], alors faites ceci. Et s’il est plus facile pour vous de combiner les prières au plus tard [de leurs temps où il est permis de prier], alors faites cela.

Le meilleur dans cela, c’est ce que qui est le plus facile à faire pour vous. Au plus tôt ou au plus tard, tous deux sont légiférés par la Sounnah. [7]



Notes

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (qu’Allah le préserve)

[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Rapporté par al-Bukhârî
[3] Rapporté par al-Bukhârî
[4] Rapporté par Muslim
[5] Coran, 4/102
[6] Madjmu ’ Fatâwa du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 15/252-253
[7] Kitâb « Liqâ-at ul-Bâb il-Maftoûh » du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 1/54


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article308
Revenir en haut Aller en bas
oum ouneyssa



Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: la prière du voyageur   Sam 18 Juil - 17:47

Raccourcir et rassembler ses prières pendant tout le voyage ?
Conditions et règles de la prière du voyageur…




D’après `Aicha, l’épouse du Prophète (radhiallâhu ’anha), les prières furent d’abord fixées à deux Raka`ah chacune ; en cas de séjour aussi bien que pendant le voyage. La prière faite en voyage fut maintenue telle quelle ; alors que celle faite dans le premier cas, fut augmentée. [1]


SHeikh Muhammad Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué que la distance, dont le parcours autorise le raccourcissement de la prière, est fixée par certains savants à près de 80 klm. D’autres savants renvoient à ce que la coutume considère comme un voyage, même s’il s’agit de parcourir une distance inférieure à 80 klm. Ce que les gens n’appellent pas « voyage » n’en est pas un, même s’il consiste à parcourir 100 klm. Ce dernier avis correspond à l’option de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh). En effet, Allâh – Ta’âla - n’a pas précisé une distance déterminée justifiant le raccourcissement de la prière. Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) n’en a pas précisée.

Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ‘anhu) a dit : « Le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) ne priait plus que deux Raka’ah, dès qu’il avait parcouru 3 miles ou 3 farâsakh. » [2]
La parole de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) est plus proche de la vérité.

En présence de différentes coutumes, il n’y a aucun mal à adopter l’avis allant dans le sens de la fixation d’une limite. Car certains savants et imâms confirmés se sont prononcés dans ce sens. Il n’y a aucun mal à l’accepter, s’il plaît à Allâh – Ta’âla. Cependant quand la coutume est claire, on peut s’y référer, ce qui est le plus juste [3].

SHeikh al-Islâm a donc précisé : « L’argument valable est du côté de celui qui juge légaux le raccourcissement de la prière et la non observance du jeûne au cours de n’importe quel voyage sans distinction. Cet avis est à lui seul juste. » [4]

Ibn ‘Oumar, les partisans de l’Imâm Abû Hanîfa ainsi que ath-Thawrî disent que si la personne a l’intention de résider (en voyage) en un endroit 15 jours ou moins que cela, elle raccourcit ses prières. Sa’îd Ibn Moussayb, Mâlik, al-Layth et ach-Châfi’î sont d’avis que quand la personne a l’intention de résider 4 jours, elle doit compléter ses prières normalement. L’Imâm al-Awzâ’î est d’avis que celui qui a l’intention de résider 13 jours complète ses prières, et si c’est moins que cela, il les raccourcit. [5]




Notes
[1] Rapporté par Muslim
[2] Rapporté par Muslim
[3] Madjmu’ Fatâwa de Ibn ’Uthaymîn, 15/265-266
[4] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 24/63
[5] Kitâb « Moukhtasar Ikhtilâf al-‘Oulémâ » de l’Imâm Abû Bakr ar-Râzî, 1/359-360


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article503
Revenir en haut Aller en bas
oum ouneyssa



Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: la prière du voyageur   Sam 18 Juil - 17:52

Voyager le jour du vendredi ?




Question:
Quelle est la règle concernant certaines personnes qui sortent dans le désert ou en mer le vendredi, dans la mesure où ils n’ont le temps de faire ce genre de voyage que le jour du vendredi ?


Réponse :

S’il leur est facile de faire la prière du vendredi pendant leur voyage, et qu’ils y participent et font la prière, alors il n’y a pas de mal à cela pour eux. Mais si leur voyage leur fait manquer la prière du vendredi, alors cela ne leur est pas permis car cela leur ferait manquer un acte d’adoration obligatoire. [1]



Notes

Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ

[1] Fatâwa Islâmiyyah - Lajnah ad-Dâ-ima, 1/417

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article299
Revenir en haut Aller en bas
oum ouneyssa



Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: la prière du voyageur   Mar 21 Juil - 12:59

Rassembler ses prières quand son travail est à une distance de 130 kilomètres ?




Question :
Est-il permis à des soldats résidant dans des pays autres que les leurs et qui servent dans les forces armées de réunir et de raccourcir leurs prières ? Est-il permis aussi à celui qui voyage chaque jour de la capitale de ce pays vers son lieu de travail, dont la distance est de 130 kilomètres, de rassembler et de raccourcir ses prières pendant ce voyage, à l’aller comme au retour ?



Réponse :

S'ils ont l’intention de résider plus de quatre jours, alors le « Madhhab » [de l’Imâm Ahmad] soutient qu’ils doivent compléter leurs prières et qu’ils ne peuvent pas les raccourcir, parce que la permission de raccourcir et de rassembler les prières est sous la condition que la période de résidence ne soit pas plus de quatre jours. Néanmoins, s’ils ne sont pas résidents, ou s’ils ne sont résidents que pour quatre jours ou moins, ils doivent réunir et raccourcir leurs prières, selon l’avis le plus large du « Madhhab ».

Quant à la réponse qui touche la seconde partie de la question, puisque leur lieu de résidence est dans la capitale de ce pays, il ne leur est pas permis de rassembler et de raccourcir leur prière. Néanmoins, s’ils quittent [la ville] pour se rendre sur leur lieu de travail ou ailleurs, et dont la distance est de plus de 80 kilomètres, alors ils peuvent prendre les dispositions liées aux règles du voyage qui consistent à rassembler et à raccourcir les prières, jusqu’à ce qu’ils reviennent à leur lieu de résidence, tant qu’ils n’ont pas l’intention de rester plus de quatre jours [sur place], car dans ce cas, il ne leur est ni permis de rassembler ni permis de raccourcir les prières. [1]


Question :
Est-il permis au voyageur de réunir [les prières] sans les raccourcir, ou de les raccourcir sans les réunir ?



Réponse :

Il lui est permis de réunir sans les raccourcir et de raccourcir sans les réunir, mais raccourcir est meilleur que de les compléter, parce qu’Allâh - Ta’âla - aime que nous acceptions les permissions qu’il nous donne, tout comme Il aime que l’on agisse en fonction de Son décret. Ainsi donc, réunir les prières pendant un voyage est meilleur [Afdhal] pour le voyageur comme nous l’avons rappelé, et ceci est comme ce que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a fait. [2]



Notes

Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ

[1] Fatâwa Islâmiyyah - Lajnah ad-Dâ-ima, 1/398-399
[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 8/97


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article302
Revenir en haut Aller en bas
oum ouneyssa



Messages : 73
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: la prière du voyageur   Mar 21 Juil - 13:04

Je voyage et je suis dans une ville dans laquelle il y a de nombreuses mosquées et j’entends le « Adhân » ?






Question :
Si je voyage et réside dans le pays où je me rends pendant trois ou quatre jours, ou moins ou plus, et que j’entre dans la mosquée à l’heure du « Dhuhr » et que je prie quatre Raka’ah avec le groupe, ensuite je me lève seul et je prie le « ’Asr » raccourci, est-ce que cela m’est permis ? Et m’est-il permis de part mon statut de voyageur, de raccourcir et de rassembler les prières à la maison quand je suis au milieu d’une ville dans laquelle il y a de nombreuses mosquées et que j’entends l’appel à la prière ?



Réponse :

Quand le voyageur à l’intention de rester dans un pays pendant plus de quatre jours, il doit compléter sa prière d’après la majorité des gens de science. Néanmoins, si la durée du séjour est moindre que ces jours-là, alors le fait de raccourcir la prière est meilleur, mais s’il la complète, il n’y a pas de mal à cela. S’il est seul, il ne peut pas seul raccourcir ses prières, mais il lui est plutôt obligatoire de prier en groupe et de les compléter, d’après les traditions qui démontrent l’obligation de prier en groupe, et il a été authentifié du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dans le Musnad de l’Imâm Ahmad et dans « Sahîh Muslim » selon Ibn ’Abbâs (radhiallâhu ’anhu), que la Sounnah pour le voyageur quand il prie avec un Imâm résident est qu’il prie quatre Raka’ah ; et tel que le sens général des paroles du Prophète qui dit :

« L’Imâm n’est là que pour être suivi, alors ne le contredisez pas. »

Unanimement reconnus authentique. [1]


Notes

SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abd-Allâh Ibn BâZ (rahimahullâh)

[1] Fatâwa Islâmiyyah - SHeikh Ibn BâZ, 1/399

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article303
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la prière du voyageur   

Revenir en haut Aller en bas
 
la prière du voyageur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oummi & Moi notre religion :: LA PRIERE :: la priére :: fatawas-
Sauter vers: